Notre actualité

Réussir l’entretien d’embauche de votre vie

Vous avez repéré le job de vos rêves ? Ne passez pas à côté, mettez toutes les chances de votre côté pour réussir à décrocher ce nouveau challenge ! Voici comment vous préparer à réussir l’entretien d’embauche de votre vie.

Se préparer en amont

Votre recruteur appréciera de constater votre curiosité pour votre futur environnement de travail. Renseignez-vous bien sur l’entreprise, puis préparez des questions pertinentes.

Au cours de l’entretien, vous devez avoir réponse à tout. Pour ne pas vous laisser piéger par des questions, pensez à bien vous préparer. Relisez la fiche de poste, notez en fonction vos points forts et vos points de progression, listez vos qualités et défauts, pensez à la façon de vous présenter efficacement en quelques phrases… De nombreuses plateformes, proposent également des simulateurs d’entretiens d’embauche pour un entraînement sur mesure.

Se rendre à un entretien est un moment stressant. Ne vous rajoutez pas de montée d’adrénaline supplémentaire. Afin d’être parfaitement ponctuel, vérifiez votre itinéraire et prenez un peu d’avance. N’oubliez pas d’emporter le numéro de téléphone de votre recruteur, pour pouvoir le prévenir en cas de problème.

 

Soigner sa présentation

L’adage dit que l’on n’a qu’une seule fois l’occasion de faire une bonne première impression. L’entretien commence donc dès le moment où vous avez envoyé votre CV. Il est fort possible que le premier réflexe du recruteur soit de taper votre nom dans un moteur de recherche. Vous pouvez donc commencer par vérifier nos conseils concernant votre présence sur internet. Ensuite, le recruteur va chercher à vous joindre pour vous proposer un rendez-vous. En période de recherche d’emploi, votre annonce de répondeur téléphonique doit donc être soignée et sérieuse. Ne répondez au téléphone que lorsque vous êtes seul et au calme. Sinon demander à votre interlocuteur de vous laisser le rappeler dans de meilleurs conditions.

Le jour de l’entretien, on estime que vous êtes jugé « à 55% sur votre apparence, à 38% sur votre gestuelle et à seulement 7% sur vos propos ». Votre apparence et votre comportement doivent être adapté au poste et au secteur que vous visez. Il n’y a pas de tenue idéale ni de poignée de main parfaite. Nous vous conseillons tout de même de choisir des vêtements sobres, propres et parfaitement repassés. Pour vous mettre en conditions, faites simplement comme s’il s’agissait de votre premier jour de travail dans votre future entreprise. Ainsi montrez-vous courtois, impliqué et curieux.

 

Poursuivre la relation

L’entretien d’embauche est une évaluation, mais aussi un moment d’échange et de dialogue. Vous pouvez  le vivre comme une rencontre, plutôt que comme un examen. Cela n’en rendra votre attitude que plus professionnelle, et la relation au recruteur plus riche.

Durant l’entretien vous avez pris des notes sur le poste et l’entreprise. En fin de rendez-vous, vous avez posé des questions et vous vous êtes renseignés sur la suite du processus de recrutement. Dans les jours qui suivent, pensez à remercier le recruteur de vous avoir reçu en entretien. Des phrases du type : « merci de m’avoir accordé votre temps », « merci pour la qualité de nos échanges » sont toujours appréciables. Vous pouvez également envisager de rajouter le recruteur dans votre réseau professionnel (Linkedin, Viadeo…) pour garder le contact. Au bout d’un certain temps, et sans en faire trop, n’hésitez pas à relancer le recruteur, cela montre votre intérêt pour le poste.

 

Conseils bonus de l’équipe Concerto : les pièges (vécus) à éviter

Essayer de vous montrer à l’aise et de rendre la conversation plus conviviale est justifié. Mais attention à éviter les « lieux communs », les jugements à l’emporte-pièce, etc… Certaines choses qui vous paraissant évidentes et normale, peuvent sembler déplacées au recruteur. Vous ne connaissez ni ses opinions, ni son histoire.

Une règle d’or : ne jamais dénigrer votre ancienne entreprise. En entretien d’embauche, le recruteur se projette. Il vous imagine dans votre poste et au-delà. Si vous critiquez trop ouvertement votre ancien employeur, vous pourriez faire de même avec lui plus tard, c’est gênant. Si vous avez connu de mauvaises expériences, ne vous y attardez pas. Trouvez un moyen de présenter les choses à votre avantage, sans rejeter la faute de l’échec exclusivement sur votre ancien employeur. Ou bien trouvez des points positifs qui vous ont permis d’avancer quand même.