Notre actualité

Innovations industrielles : Lactips révolutionne le plastique

La PME stéphanoise Lactips, vient de faire son inauguration en fanfare ce 12 juillet ! Elle propose un produit inédit et totalement innovant. Il s’agit de créer des emballages plastiques, hydrosolubles et biodégradables, à partir de protéines de lait. Toute une révolution !

 

L’industrie laitière produit de très nombreux excédents et génère des pertes. Une partie du lait qualifié d’impropre à la consommation est donc récupéré pour être revalorisé. « Fabriquer du plastique avec la caséine est un procédé connu : la galalithe, on en faisait autrefois des boutons. Cette protéine de lait de vache est aujourd’hui utilisée dans la fabrication de peinture et colle par exemple » explique Charlène Béal-Fernandes, Chargée de la Communication chez Lactips. La grande nouveauté proposée par la PME stéphanoise est donc de fabriquer un plastique propre de A à Z ! Son produit, un granulé thermoplastique, est biodégradable, soluble dans l’eau et comestible. Une vraie révolution écolo !

 

 

A la conquête des emballages et packaging

C’est au cours de l’une de ses études que Frédéric Prochazka, chercheur à l’université Jean Monnet de Saint-Etienne, spécialiste des matériaux polymères, a été alerté sur l’existence d’importants stocks à revaloriser de protéines de lait. 4 ans après le dépôt de son brevet naissait donc Lactips. En mode Start-up d’abord, la PME vient de finir sa phase d’industrialisation.

Le premier marché visé : les emballages plastiques solubles des produits détergents, telles que les pastilles de lave-vaisselle. En parallèle, Lactips mène des développements sur le marché des produits de traitement des eaux et piscines, agrochimie et agroalimentaire. Puis, pourquoi pas les produits cosmétiques, médicaux et vétérinaires à l’avenir. Le grand avantage du produit Lactips ? « Totalement innovant dans sa conception et ses propriétés, notre produit garde l’aspect d’un granulé thermoplastique classique. Il peut donc s’adapter à l’ensemble du process industriel de la plasturgie, sans créer de nouvelles contraintes techniques pour nos clients », précise Charlène Béal-Fernandes.

Une PME stéphanoise en pleine croissance

Installée au Parc Metrotech de Saint-Jean-Bonnefonds, Lactips prouve que la région Stéphanoise est donc un bon terreau pour les jeunes entreprises. « A Metrotech, nous profitons de la proximité de plusieurs points importants pour nous, comme la Plastic Valley de la Haute-Loire, qui concentre de nombreuses industries plastiques françaises. Mais aussi la dynamique vallée du Gier, Lyon et ses facilités de déplacements, et enfin l’Université de Saint-Etienne et ses doctorants », constate Charlène Béal-Fernandes.

D’ici à 2020, Lactips prévoit une forte croissance économique et sociétale. Et elle recherche déjà l’emplacement de sa future usine de production, dans la vallée du Gier. L’industrie Stéphanoise se développe et recrute ! Restez informé !